Définitions des catégories de rareté

Quatre différents classements de rareté vous sont présentés pour chaque espèce menacée, et une description générale de ces classements incluant Harms (2003) et COSEWIC (2006) vous est fournie ci-dessous.

Système de classement de Harms basé sur : V. Harms (2003).
Catalogue des plantes vasculaires de la Saskatchewan et des plantes provinciales et nationales autochtones et rares en Saskatchewan ("Checklist of the Vascular Plants of Saskatchewan and the Provincially and Nationally Rare Native Plants in Saskatchewan"). Extention Division, Université de la Saskatchewan.

Vern Harms est un taxonomiste bien connu au Canada. Il est professeur honoraire du département de biologie de l'Université de la Saskatchewan et ex-administrateur de l'Herbier SASK. Il a élaboré le Catalogue des plantes vasculaires de la Saskatchewan et des plantes provinciales et nationales autochtones et rares en Saskatchewan, dans lequel il a catégorisé les espèces de plantes selon leur rareté. Son avis est hautement pris en considération par les membres de la communauté botaniste et, par conséquent, son système de classement est utilisé dans notre galerie virtuelle des espèces en danger en Saskatchewan.

D : Les espèces de cette catégorie sont éteintes ou disparues, elles ont été précédemment enregistrées dans la province, mais apparemment n'existent plus dans la nature.

VP : Ce sont des espèces en voie d’extinction. En raison de processus naturels ou anthropiques, ces plantes sont sévèrement menacées dans tout l’étendu de la Saskatchewan. Les espèces dans cette catégorie de rareté ont, en général, été identifiées dans moins de cinq localités de la province, et dans chacune de ces localités les plantes sont dispersées.

M : Ce sont des espèces qui sont à risque ou menacées parce qu'elles sont rares ou peu communes dans les communautés végétales. Ces espèces sont susceptibles de devenir en voie d’extinction en Saskatchewan. Ces espèces se trouvent dans 6 à 15 localités de la province et dans ces localités les plantes sont dispersées.

VUL : Les espèces vulnérables sont menacées en raison du faible nombre d’individus ou parce que leur nombre décroît. Cependant, il n'y a aucun danger immédiat pour ces espèces. Typiquement, les espèces de cette catégorie se trouvent dans 16 à 25 localités en Saskatchewan.

Catégories de rareté selon Conservation de la nature Canada et selon le Centre de données sur la conservation de la Saskatchewan
(catégories nationales et globales de Conservation de la nature Canada et catégories provinciales du Centre de données sur la conservation de la Saskatchewan)

Conservation de la nature Canada est un organisme privé sans but lucratif qui œuvre à la protection directe de la biodiversité canadienne. Fondé il y a plus de 40 ans, Conservation de la nature Canada achète des terres de grande valeur écologique, les reçoit en don ou y place des servitudes réelles et perpétuelles de conservation dans le but de garder intacts les milieux naturels et de protéger les espèces animales et végétales. Depuis 1962, Conservation de la nature Canada a protégé plus de 1,9 million d’acres de terrain. Conservation de la nature Canada pourvoit un système national et mondial de classement de la rareté des espèces, celui-ci vous est présenté ci-dessous.

Le centre de données sur la conservation de la Saskatchewan a été formé en tant qu'entreprise coopérative entre le ministère de l'Environnement de la Saskatchewan et Conservation de la Nature Canada. Actuellement, ce centre est une association entre le ministère de l'Environnement de la Saskatchewan et Nature Saskatchewan. Sa mission est de recueillir, d’interpréter, et de distribuer l'information actualisée sur le statut des espèces sauvages et de leurs communautés. Les catégories provinciales sont décrites ci-dessous.

Exemple de catégorisation faite par Conservation de la nature : G5 N4 S2

G : Global
N : National
S : Provincial
T : Catégorie de taxa intra-spécifique (sous-espèces ou variété)
X : Ce symbole indique que l’espèce n'est plus présente dans une région ou elle est éteinte.
H : Il existe seulement des archives historiques sur la présence de cette espèce dans la région et il n’y a pas eu de récentes vérifications.

1 : 1 : Ces espèces sont sévèrement en danger à cause de leur rareté extrême ou à cause d’un ou plusieurs facteurs biologiques ou environnementaux qui les rend vulnérables à l’extirpation (extinction locale) ou l’extinction. Ces espèces sont présentes dans moins de six localités ou très peu d’individus sont encore présents dans la nature (moins de 1000).

2 : 2 : Les espèces catégorisées dans le rang 2 sont en danger à cause d'un ou plusieurs facteurs biologiques ou environnementaux qui les rend vulnérables à l’extirpation ou à l’extinction. Ces espèces sont présentes dans sept à vingt localités ou très peu d’individus sont encore présents dans la nature (entre 1000 et 3000).

3 : Ces espèces sont vulnérables à l’extinction parce qu’elles sont rares et se trouvent seulement dans des aires limitées et/ou parce qu’elles sont menacées par certains facteurs biologiques ou environnementaux. Cependant, le nombre d’individus de ces espèces peut être abondant dans quelques localités. Ces espèces, rares à peu communes, sont présentes dans 21 à 100 localités ou entre 3000 et 10000 individus sont encore présents dans la nature.

4 : 4 : Les espèces dans cette catégorie sont apparemment hors de danger. Cependant, elles peuvent être rares dans certaines zones, comme par exemple en périphérie de leur localité. Néanmoins, ces espèces sont généralement peu communes mais répandues. Bien qu'il n'y ait aucune menace immédiate, à long terme, ces espèces pourraient se trouver en danger. Ces espèces sont présentes dans plus de 100 localités et la population totale excède les 10000 individus.

5 : 5 : Ces espèces sont hors de danger parce qu'elles sont répandues et abondantes. Elles peuvent être rares dans certaines zones de leurs aires de distribution, mais sont en général très communes. Ces espèces sont présentes dans beaucoup plus de 100 localités et plus de 100 00 individus sont présents dans la nature.

? : Un point d'interrogation indique que ces espèces n’ont pas été catégorisées dans ce niveau particulier.

Q : Q : La taxonomie de ces espèces est incertaine, et la position taxonomique doit être clarifiée avant de pouvoir catégoriser ces espèces.

U : Ces espèces ne peuvent être catégorisées parce qu’il manque des informations nécessaires ou parce que certains rapports sont contradictoires.

Catégories de COSEPAC
(Catégories à niveau national)

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) détermine le statut national des espèces, sous-espèces, et variétés de la flore et de la faune canadienne qui peuvent être en voie d’extinction ou d’extirpation. La connaissance employée pour assigner des rangs est basée sur la science aussi bien que sur la connaissance indigène et celle de la communauté. Le processus d'évaluation de chacune des espèces est indépendant et transparent. Les espèces en danger (SARA) ont été définies en 2003 par le COSEPAC mentionné comme organisme consultatif.

Les catégories de statut du COSEPAC sont définies ci-dessous et sont disponibles sur ce site Internet : http://www.cosewic.gc.ca/fra/sct0/assessment_process_f.cfm

(D) Disparue : espèce sauvage qui n'existe plus.

(DP) Disparue du pays : espèce sauvage qui n'existe plus à l'état sauvage au Canada, mais qui est présente ailleurs.

(VD) En voie de disparition : espèce sauvage exposée à une disparition de la planète ou à une disparition du pays imminente.

(M) Menacée : espèce sauvage susceptible de devenir en voie de disparition si les facteurs limitants ne sont pas renversés.

(P) Préoccupante : espèce sauvage qui peut devenir une espèce menacée ou en voie de disparition en raison de l'effet cumulatif de ses caractéristiques biologiques et des menaces reconnues qui pèsent sur elle.

(DI) Données insuffisantes : catégorie qui s'applique lorsque l'information disponible est insuffisante a) pour déterminer l'admissibilité d'une espèce sauvage à l'évaluation ou b) pour permettre une évaluation du risque de disparition de l'espèce sauvage.

(NEP) Non en péril : espèce sauvage qui a été évaluée et jugée comme ne risquant pas de disparaître étant donné les circonstances actuelles.

Catégories des espèces en péril en Saskatchewan (Species at Risk in Saskatchewan : SaR)

Le Comité consultatif des espèces en voie de disparition (ESAC) passe en revue les évaluations de statuts et conseille le gouvernement sur la conservation et la protection des espèces sauvages en danger en Saskatchewan. Les catégories du comité sont les suivantes :

(D) Disparue : Ces espèce n'existent plus à l’état sauvage en Saskatchewan, mais elles existent encore en dehors de cette province.

(VP) En voie de disparition : Ces espèces, en voie de disparition, affrontent un danger immédiat de disparaitre de la Saskatchewan ou de la planète.

(M) Menacée : Les espèces menacées sont susceptibles de devenir en voie de disparition si les facteurs limitant ne sont pas renversés.

(P) Préoccupante : Ces espèces sont vulnérables en raison de la faible ou décroissante densité de leurs populations. Leur vulnérabilité est causée par des activités humaines ou des événements naturels.